Accueil Exploration Cap Horn Terre de Feu Vidéos À propos
patagonie-terre de feu-cap horn
CONTACT PROGRAMME NAVIGATION ACCUEIL
Croisière exploration
Selectour SylvherVoyages Selectour SYLVHERvoyageS
Selectour SylvherVoyages

Paiement sécurisé

Nos partenaires

Nous allons vous faire aimer le monde …

Bons Plans Voyages

Réservation en ligne

Offres exclusives   

Croisière sur le Rhin

Brochures de voyages

Vol + Hôtel

Cours séjours / Week-end

Séjours

Circuits

Croisières   

Location de vacances

Clubs

Croisières Club Med

Dernières Minutes

Selectour SYLVHERVoyages Vie sauvage & Manchots de magellan

VIE SAUVAGE EN PATAGONIE

Vie sauvage en PatagonieVIE SAUVAGE EN PATAGONIE

En plus de l’impressionnante géographie de l’extrême le plus austral de Patagonie, pendant votre voyage vous pourrez être témoin de l’habitat d’importantes colonies de loups et d’éléphants marins, de castors, de baleines et de dauphins. En plus de ces espèces, vous pourrez observer une grande variété d’oiseaux patagons, parmi lesquels nous pouvons distinguer différentes espèces de mouettes et sternes, de pétrels géants, de cormorans, d’albatros, de condors et de canards, ainsi qu’une des plus importantes colonies de manchots de Magellan de l’hémisphère sud.

Le Manchot de Magellan

Spheniscus Magellanicus :

Rappelons tout d'abord brièvement que la langue française est la seule à différencier les "pingouins", qui vivent dans l'émisphère nord , des "manchots", habitants l'emiphère sud. La première mention du manchot de Magellan a été consignée en 1520 par Antonio Pigafetta, compagnon de magellan : il le décrit comme une oie sauvage...

Il semble que dans un très lointain passé, les manchots étaient des oiseaux "terrestres" qui se sont adaptés à l'élément aquatique. Leur corps fuselé permet un aérodynamisme parfait dans l'eau, leurs ailes se sont transformées en nageoires, et leirs pattes se sont palmées.

Il existe dans l'émisphère sud 18 espèces de manchots. Celui de Magellan se rencontre depuis la Terre de Feu jusqu'au Brésil (dans l'océan Atlantique) et jusqu'en Equateur (dans l'ocean Pacifique). ces extrêmes sont atteints après de longues migrations annuelles de plus de 6000 kms.

Notre manchot mesure entre 50 et 70 cm de hauteur, pèse quelques 5 kg et peut vivre 20 ans. Le mâle est légèrement plus grand que la femelle et son bec est un peu plus gros.

Il passe une grande partie de sa vie dans l'eau, même pour dormir. Il est un extraordinaire nageur qui peut atteindre une vitesse de 8 km/h. Son plumage est une sorte de duvet très serré enduit d'une couche de graisse qui le protège du froid.

Son cri est très particulier et ressemble quelque peu à un grognement. Il éternue souvent pour expulser un liquide salé produit par une glande qui fixe le sel dans son corps.

manchots de magellanChaque année, notre manchot change de plumage. Durant cette période (janvier-février) il évite de pénétrer dans l'eau et de manger.

Son alimentation consiste en de petits poissons comme les anchois ou les sardines. Ses ennemis mortels sont les otaries, les filets de pêche et la pollution des océans. la plupart des manchots mâle de Magellan arrivent dans notre région entre août et septembre. Ils retrouvent le plus souvent et grâce à leur extraordinaire sens de l'orientation le même nid que l'année précédente qu'ils rafraîchissent ou, si necessaire, le reconstruisent. Leur nids sont en fait des sortes de petits terriers qu'ils creusent laborieusement avec leur pattes, mais il peut être aussi simplement disposé sur le sol ou sous un arbuste.

Lorsque qu'arrivent les femelles, elles pondent 2 (et exceptionnellement 3) oeufs, lesquels sont couvés entre 30 et 40 jours. les petits ne pèsent à leur naissance que 150 gr. Le benjamin est généralement encore plus menu que son aîné et n'a que 30% de chance de survivre. Durant les 2 premiers mois de leur vie, c'est leur parents qui les nourissent par réingurgitation. Ce n'est qu'après cette période qu'ils se jettent proprement dit à l'eau. Il faut attendre l'âge de 3 ou 4 ans pour qu'ils soient aptes à la reproduction.

A partir du mois de mars, nos manchots abandonnent la terre ferme et restent pratiquement en permanence dans l'eau, si ce n'est pour muer. La plupart émigrent au nord, atteignant comme nous l'avons dit l'Equateur ou le Brésil.

Il existe de nombreuses colonies de manchots de Magellan dans notre région. Les plus accessibles sont celles du Seno Otway, avec environ 5000 individus, et dans le détroit de Magellan, celle de l'île Magdalena, où se regroupent quelques 200.000 individus. De fait, cette île est protégée et administrée par la CONAF (le Service des eaux et forêts chilien) sous le nom de "Monumento Nacional los Pinguinos".

Elephant marin Baleine à bosse Manchots de Magellan îlot Tucker Dauphin sombre manchots de magellan